Mois : décembre 2015


  • Best of livres 2015

    31 décembre, plus grand chose à faire ni à espérer. Compter les heures qui nous séparent des bulles en beurrant des toasts. 2015 une année avec les livres, une bonne année de ce point de vue, riche, variée, inattendue. Des espoirs déçus? Oui, bien sûr, on ne peut pas s’amuser à chaque fois. Vargas m’a […]

    Lire la suite


  • Après le silence – Didier Castino

    Très vite il y a donc eu le patron. Lui et nous, le weekend et la semaine, ceux qui vont à l’école et ceux qui n’y vont pas. Très vite il y a eu méfiance et obéissance, la distance s’impose entre nous, entre son insolente richesse et nos mains brûlées, nos dos cassés. On reconsidère […]

    Lire la suite


  • Best of Musique 2015

       Allez c’est l’heure. Finissons-en avec cette année de merde – la couleur est annoncée – Cette année grise qui nous a rappelés que rien n’est éternel.  Dans une semaine on s’embrassera goulument en célébrant l’arrivée de la légèreté retrouvée, du bonheur renouvelé, on fera comme si 2015 n’avait pas existé et on lèvera nos […]

    Lire la suite


  • D’ailleurs les poissons n’ont pas de pieds – Jón Kalman Stefánsson

    Il est étrange, pour ne pas dire rudement surprenant, de constater qu’il existe des mâles qui se croient à la hauteur et dignes d’être considérés comme des hommes à part entière alors même qu’ils ne se sont jamais mesurés à la mer. Keflavik, c’est le premier pied posé sur la lune islandaise. Les premiers paysages […]

    Lire la suite


  • Eva – Simon Liberati

    Je ne savais pas si j’allais le lire, celui-là. Je l’avais acheté pour M. plus que pour moi. J’étais gavé par le battage médiatique autour de la sortie de ce «roman» que toute la presse voyait déjà remporter le Goncourt ou un des autres prix majeurs de fin d’année. Dès les premiers jours de la […]

    Lire la suite


  • Knight of cups – Terence Malick

    Ah Terence Malick c’est beau…Le Nouveau monde, la Ligne rouge, The tree of life…Malick c’est un regard, esthétique, sur le monde. Malick c’est la poésie, c’est la contemplation sur grand écran, c’est le temps qui s’arrête pour mieux observer ces blés qui ondulent, ces nuages qui se meuvent lentement dans le ciel. Malick c’est cette […]

    Lire la suite


  • Illska – Eiríkur Örn Norđdahl

    A la lumière des nouvelles des dernières semaines, et encore plus à la lecture des journaux de ce matin, ce roman, qui s’interroge, qui dissèque les arcanes de la haine et des idéologies nauséabondes, aussi difficile et parfois pénible à lire soit-il, me parait indispensable. Quand on prend son petit déjeuner les yeux perdus au […]

    Lire la suite


  • Mia madre – Nanni Moretti

    On aime ou on n’aime pas Nanni Moretti. Moi, je n’ai pas d’opinion. Ou plutôt, j’adore le détester, tout comme j’adore détester le côté excessivement théâtral des italiens. C’est sans doute parce que mon rital préféré, mon client fou, caractériel, caricatural mais génial m’a pris la tête une bonne partie de la matinée, que j’ai […]

    Lire la suite