Mois : septembre 2016


  • I love Dick – Chris Kraus

    Je me suis mise avec Sylvère par ce que je voyais comment je pouvais l’aider à prendre sa vie en main. Je suis attirée par toi par ce que je vois comment tu peux m’aider à ruiner la mienne. Je me suis évidemment laissé abuser par cette couverture vert pomme au titre pour le moins […]

    Lire la suite


  • La succession – Jean-Paul Dubois

      Enfant, je grandis donc devant Spyridon qui marinait devant sa tranche de cervelet, un père court-vêtu vivant comme un célibataire, et une mère quasiment mariée à son propre frère qui aimait dormir contre sa sœur et devant les litanies de la télévision. Je ne savais pas ce que je faisais parmi ces gens-là et […]

    Lire la suite


  • Station Eleven – Emily ST.John Mandel

    Je me demandais si certains pays, de l’autre côté de l’océan, avaient été épargnés. Je me disais que si je voyais un avion, cela prouverait qu’il y en avait encore, ailleurs, qui décollaient. Pendant toute la décennie qui a suivi la pandémie, je n’ai pas cessé de regarder le ciel. Quoi de mieux pour fêter […]

    Lire la suite


  • Victoria – Justine Triet

    Virginie Efira est une bonne actrice. Voire une magnifique interprète. Ça parait un peu con de dire ça mais avant la séance d’hier soir, je ne le savais pas.  Jusque-là, et depuis son départ de la Nouvelle Star – c’était au siècle précédent ou presque -, Virginie Efira n’avait joué que dans des niaiseries tièdes, […]

    Lire la suite


  • Rock Sakay – Emmanuel Genvrin

    Leur liaison dura plusieurs mois. Ils flirtèrent, firent l’amour et jouirent sans entraves. Enfin, surtout Janis qui hurlait pendant l’acte et plantait ses ongles dans le dos, car lui était trop sentimental et manquait d’expérience. Contexte particulier, lecture particulière. Chargée. On aurait dû se réjouir, seulement se réjouir, de la sortie du premier roman d’Emmanuel […]

    Lire la suite


  • Repose-toi sur moi – Serge Joncour

    À partir de maintenant il se raccroche à un objectif , retourner vers le fleuve, parce qu’il est complètement paumé dans cette métropole à laquelle il ne comprend rien, la Seine c’est son seul repère, l’unique faisceau  de nature libre, et elle même n’en finit pas de quitter Paris. C’est un des romans phares de […]

    Lire la suite


  • Sombre aux abords – Julien d’Abrigeon

    De face, je prends l’aube en pleine face, ça frappe frontal le choc de front. J’encaisse sur le direct, démonté, tripes fracassées dans l’accroc. Lecture physique. Se plonger dans Sombre aux abords, confortablement installé dans un fauteuil, un thé vert à portée de mains, FIP en musique de fond, une lumière douce qui filtre à […]

    Lire la suite