Étiquette : éditions Métailié


  • Les buveurs de lumière – Jenni Fagan

    Il y a certainement des coupures d’électricité dans toute la région. Des gens assis dans des maisons glaciales privées de chauffage. En train de frapper à la porte de leurs voisins. La couche de neige augmente à chaque minute. Les fenêtres du cottage donnent sur une obscurité absolue. Une fin du monde. Grise et froide […]

    Lire la suite


  • Le poids du cœur – Rosa Montero

    On n’entendait que ce couic-couic et le tintement des vis d’une pauvre androïde dont personne n’avait accompagné la fin et que personne n’avait pleurée. Des vies de mascarade, des morts misérables. Ouaip…J’avais fait connaissance avec Bruna Husky le mois dernier. La rep de combat, héroïne Des larmes sous la pluie, le premier roman futuriste de […]

    Lire la suite


  • Des larmes sous la pluie – Rosa Montero

    J’ai toujours su que j’étais mortel. Je n’avais aucune idée du livre que j’avais décidé d’ouvrir. J’avais acheté la suite à l’automne, sans même savoir que c’était une suite. Un éditeur que j’apprécie, un roman d’anticipation teinté d’un brin de métaphysique (de comptoir sans doute mais ça me va très bien, moi qui passe le […]

    Lire la suite


  • Illska – Eiríkur Örn Norđdahl

    A la lumière des nouvelles des dernières semaines, et encore plus à la lecture des journaux de ce matin, ce roman, qui s’interroge, qui dissèque les arcanes de la haine et des idéologies nauséabondes, aussi difficile et parfois pénible à lire soit-il, me parait indispensable. Quand on prend son petit déjeuner les yeux perdus au […]

    Lire la suite


  • Le détroit du loup – Olivier Truc

       Vous êtes norvégienne, non? Alors faites-moi plaisir, n’oubliez jamais comment votre pays s’est enrichi. Comme le disait Eric Charden, « l’été sera chaud, l’été sera chaud. » Besoin d’air frais, voire glacé, j’avais envie de prendre mes distances avec le cagnard estival. La couverture du deuxième roman d’Olivier Truc sentait bon la petite laine et pas […]

    Lire la suite


  • L’été des noyés – John Burnside

    Pour un étranger, cependant, l’endroit peut se révéler écrasant. Il n’est pas spectaculaire ni d’une splendeur de carte postale, comme les fjords de l’Ouest, il est simplement âpre, apparemment désert et, le soir, si vaste et immobile qu’il pousse même le plus pragmatique à penser aux esprits. Le soleil de minuit au nord la Norvège, […]

    Lire la suite