Fidlar – White on white

74a71007

Régression temporaire et nécessaire.

Chanson du week-end, version énervée, très énervée. Du punk rock pur et dur, façon garage pas propre. C’est con, rapide, genre one, two, three, four. Aucun intérêt au-delà de l’énergie dégagée. En tout cas, ça a fait ma semaine. Une semaine que j’ai vécu à 180 km/heure sur la file de gauche, tous gyrophares allumés. Une semaine épuisante où les américains gueulards de Fidlar ont joué leur rôle de punchingball , véritables défouloirs régressifs qui m’ont valu quelques regards interrogateurs voire inquiets aux feux rouges.
Nouvel album donc, 14 chansons de deux minutes aux textes débiles, estampillés « Explicit lyrics », 14 raisons de se rappeler qu’avant d’être vieux et responsables, on était quand même sérieusement jeunes !

ahhhhrhrhrhrhhrhhgggghhh !!

http://www.youtube.com/watch?v=lFFy1dipdLk

ça ira déjà mieux après l’apéro.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s