Boards of Canada – Reach for the dead

rftd_banner

Le retour des DJ dépressifs. Le duo d’Edinbourg, champion toutes catégories des ambiances Bontempi avant-gardistes, pendant électro de Mogwai, autre combo scottish élevé à la tourbe et à la pluie horizontale, revient, huit ans après son dernier album, The campfire headcase, véritable illustration sonore de nos pires cauchemars…

Boards of Canada, des rats de studio qui fabriquent, la tête enfouie sous des capuches et des casques énormes, la musique d’un film que l’auditeur doit imaginer lui-même. La musique de Boards of Canada est la BO d’un rêve foireux. Un rêve qui hésite entre plaisir et cauchemar, une musique parfois entêtante, parfois inquiétante, souvent dérangeante. Bref, Boards of Canada est un poil à gratter musical fait pour les esprits torturés toujours à la recherche de réponses à des questions qu’ils sont incapables de formuler…

Reach for the dead , le nouveau single, est d’ailleurs un peu une surprise. Plus évident que les morceaux auxquels le duo nous avait habitués jusque-là, pas non plus complètement primesautier – on n’est pas chez Daft Punk et personne n’a jamais réussi à danser sur un morceau de Boards of Canada – le titre est sans doute un des plus légers que le groupe ait jamais enregistré. La dépression s’éloignerait-elle et le beau temps s’’apprêterait-il à envahir l’Ecosse ? On attendra l’album pour le savoir…

http://www.youtube.com/watch?v=2jTg-q6Drt0

 

4 comments

  1. Je publierai une critique mardi sur cette album, j’invite fortement les gens à venir faire un tour se jour là et entendre mon opinion. J’aimerais bien entendre la tienne par la suite

  2. Boards of Canada sont les maîtres du downtempo… Une sélection très subjective de leurs meilleurs titres:
    http://bonnesnotes.fr/best-of/best-of-meilleures-notes-boards-of-canada/
    … qui n’en inclut aucun de ce nouvel album. Non pas qu’il soit mauvais, mais je n’ai pas trouvé de titre qui me transporte autant que sur les anciens albums (le summum de leur carrière est de toute façon l’aube des années 2000 avec l’EP « In a beautiful place out in the country » suivi de l’album « Geogaddi »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s