Antiphon – Midlake

Midlake-Antiphon-Packshot-5

Leur précédant album m’avait quand même passablement énervé. C’était il y a trois ans, une éternité. L’époque où j’étais encore capable d’acheter un disque sur un coup de tête, sans l’ avoir écouté auparavant, me contentant de la lecture d’un article élogieux dans la presse pour entrevoir la promesse d’un chef d’œuvre. J’avais donc acheté « The courage of others » (titre génial), plein d’espoir, encouragé par les magazines unanimes, qui faisaient de ces américains folkeux à poils longs, un Nîrvana alternatif.

Oh la grosse déception…Je m’étais endormi au bout de cinq minutes avec la vague impression d’être retenu autour d’un feu de camp par un groupe de jeunes en sandalettes odorantes qui reprenaient en cœur et en canon les meilleurs chansons de Hugues Aufray. Affreux.

Alors quand le dernier album est apparu dans ma sélection Deezer de la semaine, j’ai gentiment zappé. J’ai tourné autour sans clicker . Je ne sais pas ce qui m’a finalement encouragé. Une faiblesse sans doute. On est peu de choses…

C’était il y a une semaine et j’ai dû écouter « Antiphon » 7228 fois depuis. J’adore. Mais alors, qu’est-ce qui s’est passé ? Suis-je moi aussi devenu un troubadour folk ? Un adepte des chorales de garçons, des Petits chanteurs à la croix de bois sur le retour ? Oui et non. En fait, Midlake s’est acheté une batterie. Et dès les premières notes, je ne reconnais plus mon feu de bois, mes guitares sèches et les fausses reprises d’Hugues Aufray. Ok, ça chante toujours bien, on n’est pas chez les gueulards non plus mais c’est du rock ! et c’est hyper bien fichu. Première écoute, je lève le nez, surpris, intéressé. Pas encore conquis mais déjà très attentif. Y a un truc dans cet album-là. Il ont dû faire une cure de Berocca ou alors tourner à la bière cheap parce que le résultat est à la fois plus crade (légèrement…) et plus pêchu.  Antiphon, Vale, Provider, Ages…tout est bon. Même les petites flûtes de communiant qui viennent ici et là souligner les refrains, c’est dire…

Ces petits gars-là sont les dignes cousins de Grizzly Bear, mes copains préférés. Moi qui les voyais mous du genou et incapables de se renouveler…

Alors attention, on est loin de Metallica tout de même. Midlake fait toujours de la musique compatible avec une vie de famille harmonieuse. Pas de crise cardiaque à redouter…Ces gens-là sont bien élevés. Ils ont juste découvert les vertus de la déconne. Et c’est très bien pour nous.

http://www.youtube.com/watch?v=Vyzs9_Oifik&feature=player_embedded

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s