This is all yours – Alt J

7772515265_couverture-du-second-album-de-alt-j-this-is-all-yours-qui-sortira-le-22-septembre

Mon premier disque d’automne est sorti. Le disque d’automne, c’est le chocolat chaud, la crêpe au sucre qui accompagne la rentrée. Le réconfort d’une fin d’après-midi dans la lumière rasante des derniers beaux jours. Le disque d’automne se soit d’être triste et chaleureux à la fois, profond, beau avec un côté intemporel et indémodable. Pour beaucoup, les disques d’automne sont à la fois déprimants comme la Toussaint, ennuyeux comme un dimanche de novembre passé à tremper des boudoirs mous dans du vin blanc moelleux chez une vieille tante, au rythme de Vivement Dimanche et d’une horloge normande encore plus vieille que la vieille tante. Pour moi, amour d’automne est éternel. Stock Phrases de Kat Onoma en 1991, Kid A, Radiohead, dEUS, In a bar, Under the sea, Bashung, Fantaisie Militaire, exemples d’amours de fin de saison, coups de cœur inaltérables. Ne pas tout confondre pour autant. Calogéro ou Coldplay se mettent à chanter en sous pull sur un lit de feuilles mortes et je regrette déjà l’été.

J’attendais depuis un moment, depuis le single (très automnal) Hunger of the pine (clip génial, dérangeant,inclus pour ceux qui…), le nouvel album de Alt J dont j’avais aimé le premier album original, porté par la voix aussi trouble que troublante de Joe Newman, chanteur qui porte sur ses cordes vocales les stigmates d’une grippe aviaire mal soignée. Une voix masculine unique qui concurrence avec bonheur celles de Jonsi (Sigur Ros) ou Ed Droste (Grizzly Bear). Des voix délicates, fissurées, puissantes et inimitables.

Dès l’intro, on se demande ce qui nous arrive. Voix entremêlées, cœur masculin façon Pow Wow interstellaire, débit trafiqué, on est loin. La suite, immédiate, c’est Arrival in Nara, mon premier coup de cœur. Une chanson magnifique, lente et chargée en feuilles mortes qui se ramassent à la pelle. Je suis conquis, je ne fais pas le malin. Every other Freckle, le troisième single rappelle un peu les envolées délirantes du premier album. Des ponts étranges, psychédéliques, au goût sucré. Expérience étrange, atmosphère bizarroïde, je poursuis mon chemin. Left hand free, single estampillé rock, puis un trou normand Garden of England, morceau de pipeau, du genre Bonne nuit les petits, cours de flute de niveau 4ème, début 3ème en guise de respiration avant le très lent et très beau  Choice Kingdom. Puis vient le déjà cultissime Hunger of the pine, la signature de l’album, véritable épine dorsale de l’ensemble qui ouvre la seconde partie de de ce This is all yours. Warm foothills, Leaving Nara, la suite est du même tonneau, sage, plus sage que le premier album, plus mûr peut-être, moins dingue mais à mon sens taillé pour l’endurance. Je m’étais lassé assez vite de An awsome wave. Passé le très agréable effet de surprise, je m’étais habitué, puis fatigué des gesticulations musicales et vocales du groupe de Leeds. Aussi, je me méfiais un peu du deuxième épisode. J’avais tort, il est à la fois fidèle à l’esprit du premier même si un peu moins loufoque, il est plus apaisé et me parait mieux armé pour tenir la longueur.

Quatorze morceaux et une reprise lumineuse du Lovely day de Bill Withers en guise d’épilogue, de point final. Voilà qui suffit à faire de This is all yours mon prix chrysanthème 2014. Quand tant de groupes ne passent pas l’écueil du second LP, Alt J s’envole, regarde au loin, s’installe au top, sans renier ses couleurs. Des couleurs d’automne, forcément.

Vive le brouillard et la boue qui colle aux pieds.

One comment

  1. Je m’aperçois que tu as raison à propos du disque de l’automne à écouter au chaud dans sa couette, l’année dernière AM ne m’avait pas quitté jusqu’en avril, comme un pull trop confortable qu’on ne veut pas enlever ahah!
    En effet l’album est un peu moins dingue que le premier et c’est peut-être ce qui me manque au final. J’aimais la surprise du premier, de découvrir une nouvelle (ou presque…) facette de la musique. Et pourtant, qu’est-ce que j’aime cette nouvelle intro et Hunger of The Pine!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s