Best of Musique 2015

12inch_recordjacketa2714531010_1042d4bcb43521383429129_600patrick-watsonKurt-Vile-new-LP-640x640carrie Julia_Holter-720x720

 Allez c’est l’heure. Finissons-en avec cette année de merde – la couleur est annoncée – Cette année grise qui nous a rappelés que rien n’est éternel. 

Dans une semaine on s’embrassera goulument en célébrant l’arrivée de la légèreté retrouvée, du bonheur renouvelé, on fera comme si 2015 n’avait pas existé et on lèvera nos verres à l’oubli mérité.

‘Tain mais qu’est-ce qui me prend de commencer comme ça cette chronique qui ne devrait être qu’un hymne à la joie futile. Reprends-toi Bon Dieu, et souris. Ce matin c’est Noël, s’agirait pas de décevoir les Anges à l’heure de décapsuler les premières huitres.

Et puis 2015 n’a pas été si mal à tous égards. Y a eu du bon entre les bombes. On a sans doute étreint et aimé comme jamais.

Commençons par la musique, petite playlist en forme de bilan, trente morceaux parfois légers, parfois lents, dansants, rock, jazz, folk, post Rock, electro, français.

Petits grooves imparables de début de soirée, Les Chromatics ont fait dansouiller mon automne avec Cherry, tout comme Ghostpoet ou le tubesque Let it happen de Tame Impala, formidable machine à bouger en chaussons sur un parquet trop ciré.

http://youtu.be/CjQ2jGUNSck
Mais trop d’excitation nuit à l’excitation donc le calme de la nuit s’est souvent imposé, illustré par Colin Stetson ou Nils Frahm qui n’en finit pas de m’accompagner dans mes rêveries, qu’elles soient nocturnes ou pas.

http://youtu.be/pFptt7Cargc
Côté français, Bastien Lallemant a fait son Gainsbourg avec beaucoup de talent, Odezenne aussi par moments –Cabriolet- mais pas seulement car les bordelais ont bouleversé les codes, allant jouer du côté froid du rap et de la new wave. Que dire de Bertrand Belin dont la voix et la diction, interpellent, euphémisme, questionnent, oscillent entre majesté et surjeux à la frontière du ridicule…

http://youtu.be/wnC7eNkmPHE
Côté rock, cette liste est légère, représentée par l’éternelle Laetitia Shériff mais aussi Pale Honey ou Laure Briard dont les guitares et les voix aériennes n’ont pas été sans me rappeler les grandes heures 90’s des girl bands 4AD.

http://youtu.be/5cD9i-BnGxw
Mais ce sont dans doute les song writers à tendance folk qui auront le plus marqué mon année. Entre Sufjan Stevens et son bouleversant album hommage à sa mère disparue, Kurt Vile et ses arpèges nonchalants ou Patrick Watson, mon cœur délicat a fait des allers retours. Comment ne pas citer non plus S.Carey et son album magnifique, Range of light, le meilleur pour moi sans doute, le plus homogène, le plus abouti.

http://youtu.be/JUezJt2Bdh8
Un peu de nordique entre Ane Brun et Soley, un peu de Trip Hop- même s’il n’est pas de l’année- avec Doctor Flake, un peu d’expérimental avec Chassol et Floating points et bien sûr comment ne pas…Mon angevin de l’année, Thylacine, car, à l’heure où s’achève cette année plutôt pourrie, je retiendrai, et ça n’a rien à voir avec la musique, comme un coin de ciel bleu personnel dans la grisaille, l’EXTRAORDINAIRE parcours du SCO d’Angers, amour de jeunesse ressuscité d’entre les gloires oubliées. 

On a les bonheurs qu’on mérite.

http://youtu.be/O7_oUQgDeg8
http://youtu.be/5ntcVE3AQsg
Chanson de l’année, j’ai hésité, j’hésite encore, entre Lower Dens et son Société anonyme aux guitares très Smithiennes, Sufjan Stevens et son Fourth of July et Bollywood de Patrick Watson. 

http://youtu.be/uH0XhZQHiR0
http://youtu.be/UbqVlaztJfM
Honneur au canadien ébouriffé car c’est lui et sa voix improbable, son slow qui tue, dont certains accents rappellent le meilleur du Grace de Jeff Buckley qui l’emporte et m’emmène toujours et encore, alors que la dinde se prépare au pire, vers des sommets où personne ne pense à venir me chercher.

Allez, enjoy, je lève mon verre aux petits bonheurs.

http://youtu.be/H9UJFC8LLjM

Retrouvez la playlist sur Deezer:

http://www.deezer.com/playlist/1210905033

2 commentaires

  1. Alors pour la chanson de l’année j’elis 4 of July et Carry and Lowell Album de l’année. …..patoche Watson pas loin derrière. ….mais aussi Bill Fau zt son Who is thz Sender et Appartements avec No spell no song no madrigal ……voilà. ….je vais aller ecouter ceux de tes choix que je ne connais pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s