L’arabe du futur 3 – Riad sattouf

téléchargement.jpg

arabe_du_futur_3_page_11

L’effet, agréable, de la surprise initiale est passé. Bien sûr, en achetant l’Arabe du futur 3, avant même de le feuilleter puis de le lire, je connaissais l’univers dans lequel Riad Sattouf allait nous replonger. Les aventures ordinaires du petit Riad en Syrie, ce gamin blond comme sa mère bretonne, qui vit ses plus jeunes années dans un village syrien, la Syrie d’El Assad père, le premier maître-boucher.

Le petit Riad continue de grandir dans ce pays un peu brutal et vaguement arriéré aux yeux de sa mère, et forcément, de nous aussi, lecteurs complices. On observe le fossé qui se creuse entre ses parents, la frustration de la mère, le tiraillement du père, toujours à la limite du ridicule, partagé entre ses deux cultures, comme l’est Riad lui-même. C’est nostalgique, mélancolique, assez drôle malgré tout mais un peu gris. On sent pas mal de tristesse filtrer à travers les bulles, comme un adieu à l’enfance qui s’immisce à mesure que les parents se détachent. Est-ce qu’ils se détachent vraiment d’ailleurs ? Riad attend un autre petit frère, alors…Mais ce petit frère naît en Bretagne, la Bretagne où soudain tout semble plus simple, plus évident. Le petit Riad l’avoue alors qu’il est choyé par une grand-mère très aimante, son père resté en Syrie ne lui manque pas du tout.

724620strip01648

C’est l’histoire d’un choc des cultures vu à travers la vie d’un gamin adorable et de ses préoccupations d’enfant. Le racisme n’est jamais loin, pas chez Riad l’innocent à la tête de petit Jésus mais chez tous ceux qui l’entourent. C’est l’histoire de deux mondes qui ont du mal à communiquer, qui n’ont pas forcément le même regard sur la vie. Un regard un peu désabusé, le triste constat d’une incompatibilité culturelle, déguisée sous les traits charmants d’un blondinet adorable. C’est doux et amer à la fois, ça respire parfois l’insouciance mais pas toujours le bonheur. Ça ressemble à l’enfance en quelque sorte.

L’arabe du futur 3, Riad Sattouf, éditions Allary.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s