Bel Canto – Die Geschichte einer mutter – 45 chansons

bel

17 décembre 2011           BEL CANTO                             Die Geschichte einer mutter

Une chanson en allemand maintenant… Moi qui ai pourtant été élevé dans une certaine défiance à l’égard de la langue de Goethe. Et puis les allemand nous ont quand même fait du mal…Bien entendu, je ne parle pas de guerres dont je n’ai connu que des pastiches cinématographiques mémorables – « Le fil vert sur le bouton bleu », ou  « mon chef il veut du à l’ail ! » Ahhh le comique troupier, fleuron absolu de notre culture nationale… Non, je parle du 8 juillet 1982 bien sûr, de France-Allemagne à Séville du « Honte à vous M.Corver ! », je parle de Harald Schumacher de Manfred Kaltz et de Uwe Stielike, je pense au cri d’indignation de Jean Michel Larqué, perdu dans la nuit étouffante de la cité andalouse…

Mai revenons à Bel Canto, groupe norvégien, même pas allemand que  j’ai connu il y a bien longtemps  en regardant l’émission d’Albert Choisnet, «Tempo», qui passait sur FR3 Pays de Loire le samedi midi au début des années 90. Une demi-heure hebdomadaire de musique comme on aimait en entendre. Des clips, des interviews, des extraits de concerts, Les enfants du rock made in chez nous.

Un jour, Albert a passé un clip de Bel Canto, Birds of passage. Je n’avais jamais entendu parler de ces norvégiens que le journaliste présentait comme des cousins vikings de Cocteau Twins. Coup de foudre immédiat. La chanteuse s’égosillait debout, dans une barque, au milieu d’un lac désolé entouré de montagnes pelées envahies par un brouillard apparemment très pénétrant…le retour du top du folklore corbaque. Evidemment, j’ai adoré. Bien sûr, j’ai acheté l’album et il a tourné en boucle pendant des semaines.

Quelques mois plus tard, on a dû réfléchir à la programmation des prochains concerts. On était chez Maxiton, c’est vrai, plus des enfants de corbeaux que des descendants du punk. Pour ça, à Angers, il y avait la bande à Martinez, les Black et Noir, les copains des Thugs et des Dirty Hands…Nous, on cherchait plutôt à faire venir And also the trees ou Poésie noire que les Hard-ons…question de sensibilité. Ce qui ne nous empêchait pas d’adorer la branche plus radicale du rock angevin…mais ce n’était pas vraiment réciproque.

Un jour donc, il a fallu finaliser la programmation  et choisir le prochain groupe que nous ferions venir à la Chalouère. J’étais tout simplement fan de Bel Canto. Ils venaient de sortir un album et organiser leur concert allait juste faire partie des meilleurs moments de ma vie – J’étais jeune et j’avais peu vécu… Comme je parlais correctement anglais, c’est moi qui me suis occupé d’eux quand ils sont arrivés à Angers.

La chanteuse, Anneli Drecker, je l’aimais déjà bien en photo… alors quand elle est arrivée à la salle de concert, j’ai oublié tous mes verbes irréguliers en anglais. « Speak, spoke , spoken », je mélangeais tout. Petit garçon timide qui regardait ses Docs Martens.

Je me souviens de la balance et des roadies du groupe qui se foutaient -amicalement – de ma gueule car malgré mon look grunge,  cheveux mi-longs, chemise de bûcheron,  je connaissais toutes les paroles des chansons. Et puis l’heure du concert est arrivée et j’ai eu le privilège unique de partager en coulisses, les derniers instants de la diva avant qu’elle n’entre en scène.

Je me souviendrai toujours de sa concentration, de ses exercices de respiration, yeux clos avant qu’elle n’entre dans la salle et marche lentement vers son micro. Un moment unique.

Ce soir-là, elle a commencé par ma chanson préférée,  Die Geschichte einer mutter et j’ai dû m’accrocher à la porte des toilettes pour ne pas tomber dans les pommes.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s