Terreur – Yann Moix

31ouelm6k0l-_sx195_

Les terroristes passent de la fiche S a la fiche Wikipédia. Il n’est pas très admissible ( il est même très obscène) que Salah Abdeslam possède, comme Albert Camus, comme Chopin, comme Gandhi, comme Shakespeare, une fiche Wikipedia.

Il était totalement improbable que j’éprouve un jour l’envie de lire un livre de Yann Moix. Je déteste le personnage. Je n’ai rien contre l’homme, je ne le connais pas. Mais son côté donneur de leçons agressif, plus malin que tous ceux qu’il côtoie ou qu’il interroge chez Ruquier, me le rend absolument infréquentable. Et certainement pas lisible. Encore moins si je dois débourser 18 euros.

Encore plus improbable, écouter une émission sur RMC, Les Grandes Gueules. Ecouter les Grandes gueules dans la voiture d’un collègue, un matin d’hiver froid, entre Avignon et Montpellier. Ce matin-là, Moix était venu présenter son dernier livre, Terreur, un essai consacré au monde dans lequel nous vivons depuis Charlie. Une succession de réflexions sur le terrorisme, les terroristes surtout, et leur stupidité crasse, dénuée de toute idée. Une succession de chapitres courts, de pensées, de bons mots (pour la plupart) que l’auteur a compilés pendant des mois alors que comme nous tous, il découvrait la vie qui allait être la sienne désormais, celle d’un homme attaqué, en danger, à la merci du hasard aveugle, qui décidera de qui se trouvera sur la route du prochain Merah, Coulibaly, Abaaoud…

L’appel des armes, L’iconographie guerrière, la panoplie des soldats du désert, avec l’arme rutilantes qui brille au soleil, keffieh sur la tête et lunettes noires : ce carnaval, cet appétit du déguisement provoque au moins autant, sinon davantage, le départ pour la Syrie que le corpus vite avalé, trop vite mal assimilé, de l’islam pour débutants.

Qui sont ces gens, qu’est-ce ce qui les anime au-delà de leur gloire posthume, tellement spectaculaire qu’elle les propulse tout en haut en un instant, qu’on leur consacre des pages Wikipedia au même titre que Camus ou Chopin, qui partent à la guerre attirés par le folklore, Keffieh, lunettes de soleil, Kalash qui brille, qui prêchent une morale sexuelle ultra stricte et ne rêvent que des 70 vierges qu’on leur a promis là-haut. Jeunesse ultra-violente, jeunesse qui fait peur, à l’instar des punks dans les années 70, des skins plus tard ou même des anarchistes à la fin du siècle précédent, ces terroristes n’ont que le destruction en ligne de mire et la mort pour un aboutissement en forme de naissance. Fout les jetons.

Merah, Coulibaly, les frères Kouachi, Kermiche, Abaaoud et Petitjean ont d’une certaine manière, rétablit la peine de mort en France. Ils ont contraint les autorités à leur donner la mort, d’une part, et à leur donner la mort en public, d’autre part.

Alors oui, ça m’arrache tout de l’admettre, mais Yann Moix est brillant. Dans le fond, c’est certain, son texte est une réflexion appuyée, exhaustive, une démonstration sans failles. Sur la forme, le meilleur, fréquent, côtoie le moins pertinent et je ne peux pas m’empêcher de retrouver dans sa langue, le chroniqueur péremptoire qui nous explique à nous, pauvre béotiens, les mystères de la vie et de la mort.

Les terroristes ne préfèrent pas simplement la mort à la vie, mais la gloire à la vie.

Je vous le conseille cependant, Terreur vaut la peine qu’on le lise avec attention. Et puis si vous ne supportez pas l’arrogance de Yann Moix, souvenez-vous qu’il est aussi le réalisateur de Cinéman, ce chef d’œuvre. Ça vous consolera.

Terreur, Yann Moix, éditions Grasset

3 comments

  1. C’est intéressant, mais personnellement, je me méfierais des interprétations de Yann Moix, sa vision du monde a un peu trop tendance à coller avec celle des puissants. Je doute que sa lecture du terrorisme soit d’une grande originalité — mais si j’ai tort, je ne demande qu’à être détrompée ! 🙂
    J’ai parlé de lui dans mon dernier article, si vous voulez comprendre la cause de cette méfiance ^^ https://uneboueedansloceandevosprejuges.wordpress.com/2017/05/30/quand-lideologie-pretend-etre-du-realisme/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s